Réflexion d'Octobre... Ou libérez l'artiste en vous !

Le systema est présenté comme un art martial russe. 

L'adjectif russe nous donne une indication sur son origine géographique et donc sur ses influences.

Mais nous, nous souhaiterions aujourd'hui nous attarder sur le mot ART.

 

Nous avons donc interrogé notre dictionnaire Larousse préféré pour nous éclairer. Et il définit l'art comme une "création d'objets ou de mises en scène spécifiques destinées à produire chez l'homme un état particulier de sensibilité, plus ou moins lié au plaisir esthétique."

 

Le systema crée-t-il un état particulier de sensibilité ?

Le systema est-il lié à un plaisir esthétique ?

 

Le systema nous met dans des situations très particulières vis à vis de l'espace comme avec le travail au sol mais aussi lorsque nous travaillons les déplacements quadrupédiques.

Seul,c'est déjà quelque chose mais à deux, c'est encore une autre aventure.

Nous sortons du connu, de notre zone de confort. Nous devons nous repositionner dans notre espace pourtant si connu.

Nous expérimentons ainsi des postures, des situations corporelles et relationnelles nouvelles et cela crée en nous un état particulier de sensibilité. En effet, nous devons nous positionner, repositionner par rapport à ce que l'on ressent.

 

Mais, ces situations pédagogiques ne sont pas les seules.

 

Que dire du mass attack ?

Ca c'est sûr, c'est une situation particulière ! Elle nous oblige à nous positionner dans l'espace géographique, dans l'espace de l'autre (des autres, très nombreux) et dans notre investissement, notre détermination.

 

Le plaisir esthétique, lui, se trouve plus dans le souhait de faire UN avec l'autre, de l'accueillir et de rediriger ses intentions, ses forces. Le plaisir esthétique se retrouve aussi dans la fluidité des mouvements de déplacement et d'action.

 

Oui, le systema est un ART, un art corporel pour celui/celle qui le pratique et un art visuel pour celui qui l'observe.

 

Être un artiste, c'est en effet créer. Les instructeurs de systema créent.

Ils créent des situations pour que le pratiquant sorte de sa zone de confort, s'unifie, se mobilise physiquement, psychiquement.

Ils proposent à l'autre des situations pour aller à l'essentiel et en profondeur. Et surtout, ils lui permettent de s'alléger. S'alléger de mouvements inutiles, de tensions, de projections mentales...

L'instructeur de systema est un artiste qui collabore avec un autre artiste en devenir. Un artiste qui finalement se crée dans son corps et sa psyché.

 

De nombreux stages sont proposés aux quatre coins de la France au cours de la saison, alors, chers lectrices et lecteurs, durant cette saison : libérez l'artiste martial en vous !

 

Très bonne journée et bonne pratique...martiale.

 

Katia & Jérémie