Je m’appelle Katia Forillière et ce que j’aime dans la vie c’est transmettre.

Pourquoi ?

Parce qu’avant de transmettre, il y a la nécessaire exigence de se former, d’apprendre, d’analyser, de laisser infuser tout cela… Puis, la grande joie de chercher comment transmettre. 

Comprendre pourquoi l’autre ne comprend pas ou ne parvient pas à être en réussite et trouver des solutions à  sa problématique. 

D’où vient cette envie là ?

Sûrement du fait qu’enfant, j’étais une élève en difficulté. Je ne comprenais pas ce que la « norme » comprenait et moi, tant que je ne comprenais pas, je ne faisais pas … il y a donc eu de grands blancs parfois dans mon parcours.

Et puis, vient le moment où je rencontre en CM2 un super enseignant qui part de mes talents pour faire croître ma confiance et m’amène à réussir et à voir que ce qui compte c’est faire de son mieux et que je ne serai jamais identique à un/une autre élève, et tant mieux.

 

Voilà, ça, c’est mon chemin. Voir les difficultés didactiques et les lever petit à petit afin d’aider l’élève, l’apprenti chercheur à trouver lui-même la solution.

C’est ce que j’ai fait dans mon travail pendant des années en classe de SEGPA (Section d’Enseignement Général et Professionnel Adapté) et que je continue aujourd’hui avec des enfants de moins de trois ans à réaliser.  Mais, c’est également ce que je fais avec des collègues débutants dans mes missions de maître formatrice.

Et les arts martiaux, là-dedans ?

Comme tout grand changement de vie, il s'est fait au gré de rencontres.

Les arts martiaux coïncident avec la rencontre de mon super enseignant. 

J’ai commencé par le judo qui m’a permis de prendre confiance en moi et dans mes aptitudes physiques à rester débout et faire tomber l’autre, ça, c'était à ma portée.

Puis, il y a eu l’Aïkido, art dans lequel j’ai trouvé une structure, une rigueur que j’avais besoin pour évoluer à cette époque. Ma rencontre avec l'Aïkido, c'est aussi la rencontre avec un grand professeur et Homme : Jean-Michel Mérit.

 

Et enfin, c’est le Systema qui lui a fait voler le cadre pour garder que les principes. C’est cela qui m’a le plus attirer : reconquérir de la liberté de mouvement et créer. Cesser de faire comme un/une tel(le) mais faire avec ce que j’ai et ce que je suis.


 Au Systema que ce soit en tant qu’instructeur ou qu’en tant qu’élève, j’aime cette reconnexion simple et parfois rustique avec le sol qui par la présence de la respiration me nourrit et qui m’amène à retrouver ma mobilité, ma liberté.

J’aime également le fait qu’au Systema on travaille sur soi mais cela se fait avec l’autre, les autres qui sont comme des compagnons de randonnée. Nous cheminons ensemble, pas toujours de la même manière mais vers un même but : devenir pleinement soi, dans son corps, son coeur, son esprit.

Au Systema, en classe où dans ma vie de tous les jours, je recherche la justesse, la vérité et la fluidité.

Si je devais écrire quelque chose sur le frontaux de ma classe, la salle de systema ou ma maison ça serait : 

 

« Ici, nous découvrons, nous expérimentons, nous créons et cela dans la joie. »


Formations

- 2018 : formation en pédagogies alternatives avec l'Université Vivante - Sophie Rabhi

- 2016 - 2017 : formation Global Coaching

- 2016 : CAFIPEMF - Maître formatrice dans l'Education nationale spécialisée en EPS

- 2010 : CAFIPEMF - Maître formatrice généraliste dans l'Education nationale

- 2007 : diplôme CAPASH - option F - Professeur des écoles spécialisée

- 2001 : Professeur des écoles

Les arts martiaux

Depuis 2014 - Instructeur de Systema

600h de stage de systema avec des experts nationaux et internationaux (Konstantin Komarov, Vladimir Vasiliev, Mikhail Ryabko, Martin Wheeler...)

 

- 2012 : 4ème Dan Aïkido - UFA

- 2001 : Brevet Fédéral d'Aïkido

- 1995 -1998 : Pratique du Yoseikan Budo

 

Depuis 1993- Pratiquante d'Aïkido