Un pas vers la communication nonviolente (2/2)

Un pas vers la communication nonviolente (2/2)

Le mois dernier, j’ai commencé à vous présenter ma vision personnelle du processus de Communication NonViolente (CNV) appelée aussi communication empathique et une question était restée en suspens :

En quoi l’observation est-elle un élément de déminage ?

L’observation, c’est revenir au réel, c’est faire taire le filtre au travers duquel je vois la situation qui est mon interprétation, mon jugement.

C’est arrêter de voir l’autre comme un « ennemi » au regard de nom jugement, de nom interprétation.

Quand une personne m’agace, il est important de me poser la question : « Que fait cette personne ? »

Puis, prendre le temps de lister concrètement des observations sans jugements.

Exemple : 

– « Ah, tu cries ! »

C’est un jugement car je détermine moi-même une norme de volume sonore.

Il est difficile de s’en tenir à de l’observation.

Je pourrais lui dire :

– «  Il me semble que tu parles plus fort que d’habitude, tu veux en parler ? »

Je vous invite à regarder la vidéo dans Inspirations, vous pourrez découvrir Marshall passer du langage chacal, celui qui est dans le jugement,  à celui de girafe, qui est dans l’observation et l’empathie.

Pourquoi la girafe et le chacal ?

La girafe est l’animal qui a le plus gros coeur, elle symbolise notre empathie. Elle a aussi un long cou qui lui permet de prendre de la hauteur sur la situation et ainsi avoir une vue d’ensemble de ce qui se passe.

Le chacal, lui, a un petit cou, il est souvent tête baissée. Il symbolise l’agressivité, la violence.

La CNV, c’est penser et devenir Girafe, prendre de la hauteur sur les situations et définir notre besoin. 

Un besoin est universel mais il y a 36 000 stratégies pour le nourrir.

Exemple :

« J’ai besoin de liberté. »

Comment je peux nourrir ce besoin ?

Si le besoin de liberté est universel, on voit bien que si j’interroge 10 personnes, je vais avoir 10 stratégies différentes minimum pour nourrir cela. Certains choisiront la marche, d’autres le jardinage, d’autres la photographie…

Finalement c’est vraiment ça : un besoin mais 36 000 stratégies pour y répondre.

Je vous souhaite donc un mois de mai avec des oreilles de girafe….et des stratégies personnelles pour nourrir vos besoins. 

Katia

La Communication NonViolente est l’oeuvre de Marshall B. Rosenberg. Pour vous former auprès de formateurs certifiés : www.cnvc.org

Crédit photo : tegan mierle on unsplash

Laisser un commentaire

Fermer le menu