L’art de la gratitude

L’art de la gratitude

Il y a quelques mois, j’ai reçu une lettre de gratitude d’un ami.
Il m’expliquait qu’il avait décidé d’envoyer un courrier aux personnes pour lesquelles il ressentait de la gratitude. Je découvrais donc que des événements ou des paroles « anodines » pour moi avaient été douces ou dynamisantes pour lui. Je découvrais combien de tout petits gestes de ma part avaient pu en générer des grands de sa part et ainsi rayonner bien au delà de nous deux.

Avec nos jours, semaines et mois de confinement, je m’interrogeais donc sur la gratitude en général et pour qui j’en avais en particulier.

Ainsi, je prenais mon dictionnaire préféré, le Larousse et je lisais la définition des mot gratitude : « Reconnaissance pour un service, pour un bienfait reçu ; sentiment affectueux envers un bienfaiteur. »

Je découvrais la notion de bienfaiteur qui m’interpellait. Ainsi, nous avions tous des bienfaiteurs dans notre environnement. Est-ce que quotidiennement je les voyais, je les remerciais des bienfaits qu’ils m’offraient ?

Et bien non. A vivre vite, parfois trop vite, j’avais oublié de prendre du temps pour les remercier d’être là et d’être tout simplement.

Pourquoi qui avoir de de la gratitude ?
J’ai de la gratitude pour des personnes qui sont tellement là que parfois je crois que c’est la norme. Elles sont tellement présentes en moi que je ne me rappelle plus comment c’était avant que je les rencontre.
Il y a les membres de ma familles, mes amis(es) et aussi les belles rencontres qui créent des moments fondateurs dans une vie. Chacune de ces rencontres ont créé un avant et un après.

Mais, est-ce vraiment des rencontres ?
Il y a quelques années, au théâtre de Cognac, j’ai vu un spectacle de Michel Boujenah et dés le début du spectacle il dit : « Deux personnes qui s’aiment ne se rencontrent pas, elles se reconnaissent. » Cela avait été une claque pour moi.
L’artiste mettait une phrase sur un ressenti très profond. Oui, nous nous sommes reconnus…

Je vais donc prendre le temps de dire ma reconnaissance à toutes ces personnes qui font que ma vie est celle-ci aujourd’hui.

Pourquoi je pense que la gratitude est un art ?

Parce que comme l’écrit le Frère Jean, prêtre orthodoxe au skite Sainte Foy, dans son magnifique livre « Signes de lumière » : « L’art c’est le partage, c’est le don de soi. »

Marshall Rosenberg préconisait de s’adonner chaque jour à pointer pour qui ou pour quoi nous pouvions avoir de la gratitude, c’est un doux et profond exercice.

Et comme j’ai de la gratitude pour Marshall d’avoir eu l’audace de formaliser et de croire en la Communication NonViolente et  je vais terminer cet article en vous offrant cette vidéo de lui :

http://www.viewpure.com/TQ_YjUGm-fA?start=0&end=0

Katia

Crédit photo : Pro Church Media on Unsplash

Laisser un commentaire