Ingérer ou intégrer

Ingérer ou intégrer

Il y a quelques mois, nous nous promenions en pleine nature avec Jérémie. Nous discutions de toutes ces informations, ces formations qu’il est possible d’avoir et de faire maintenant aisément grâce entre autre au numérique.
Mais un élément nous interrogea alors. N’étions-nous pas dans une sur consommation de tout cela. Toutes ces informations, ces données sur des sujets très pointus qui nous parviennent, les intégrons-nous vraiment ?

Nous en sommes venus à nous interroger si nous ingérions ou intégrions ces infos, ces données.

Nous avons consulté notre dictionnaire préféré, le Larousse, et nous avons cherché les définitions pour chacun des mots suivants :

Ingérer : Faire passer un aliment, un médicament par la bouche dans le tube digestif.
Intégrer : Insérer quelque chose dans quelque chose, l’y incorporer, le faire entrer dans un ensemble. Placer quelque chose dans un ensemble de telle sorte qu’il semble lui appartenir, qu’il soit en harmonie avec les autres éléments.

Oui, pas de doute, nous pouvions très bien être dans l’un ou l’autre de ces verbes d’action.

Je remarquais que pour que je sois dans l’intégration et bien, j’avais besoin de ressentir un intérêt très important pour le sujet, que cela ne soit pas superficiel. J’ai également pris conscience que j’avais besoin au delà de la connaissance d’expérimenter le sujet, de le décortiquer, l’observer….oui, le faire mien.
Ainsi, comme le dit la définition d’intégrer, il peut s’insérer en moi et m’appartenir, il fait partie de moi.

Ces longues semaines de confinement m’ont fait prendre conscience de consommer moins, différemment et de choisir des éléments vraiment nourrissants.

Ainsi, je continue à faire mes courses auprès d’agriculture/artisans bio. Je ne vais qu’une fois par mois en hypermarché acheter quelques produits, j’interroge si un achat est un vrai besoin ou une lubie. J’ai aussi décidé de changer d’adresse mail, plus de grand groupe GAFA pour moi. Et enfin, j’ai décidé d’être moins sur l’ordinateur pour apprendre et donc d’arrêter d’ingérer autant d’infos dont je n’en fait pas grand chose si ce n’est m’envahir la tête.

Le proverbe dit « En mai, fais ce qu’il te plaît. » et bien moi, en mai j’arrête d’ingérer et je vais chercher à plus intégrer…et vous ?

Katia

Crédit Photo : Bonnie Kittle on Unsplash

Laisser un commentaire